Comparateur des meilleures mutuelles pour chien 2016

 

Si vous êtes ici, c’est que vous êtes l’heureux détenteur d’un chien et que vous souhaitez vous assurer qu’il puisse être facilement pris en charge en cas de problèmes de santé. L’assurance pour chien va dépendre de plusieurs critères, notamment de son âge et de sa race.

Cela fonctionne à peu près comme une mutuelle pour être humain. Vous vous acquittez tous les mois d’une compensation financière auprès d’un organisme d’assurance, et en contrepartie les frais vétérinaires ainsi que les frais d’hospitalisation pourront être remboursés de manière totale ou partielle, en fonction de la couverture que vous avez choisie. Cela permet de prendre les devants, et de ne pas être pris à dépourvu s’il venait malheureusement à arriver quelque chose à votre compagnon à quatre pattes. En effet, c’est le genre de choses dont on ne se soucie pas quand tout va bien, et il arrive qu’on ne sache plus trop quoi faire lorsqu’un tel drame survient.

Sachez que les soins pour votre chien peuvent représenter des sommes importantes. Voici quelques ordres de grandeur qui vous permettront de vous faire une idée sur les sacrifices financiers auxquels vous devez consentir s’il arrive quelque chose à votre chien, qui sont en général proportionnels à la gravité de l’évènement :

-une consultation : chez le vétérinaire, cela va coûter entre 40 et 60 euros, soit plus qu’une consultation pour une personne qui se présente chez son généraliste

-une vaccination : également chez le vétérinaire, et de l’ordre de 40 à 60 euros
-retirer une tumeur : ça revient plus cher, et c’est déjà un vrai budget, car il faut compter entre 300 et 500 euros
-fracture d’une patte : il faudra débourser de 300 à 700 euros.
-hospitalisation : comptez de 400 à 1000 euros
En général, quand on adopte un chien, on ne pense pas trop à ces choses-là. On a tendance à être insouciant, et à se dire que rien ne peut arriver à un être vivant aussi joli et joyeux. Mais mieux vaut prévenir que guérir… c’est pourquoi nous vous présentons les diverses assurances que vous pouvez souscrire afin de les mettre en sécurité.

 

La mutuelle pour chien, comment ça marche ?

Si les français sont de plus en plus nombreux à faire assurer leur animal, nous accusons encore un peu de retard face à nos voisins de l’union européenne. Nous ne sommes que 6 % à faire protéger notre boule de poils, contre 20 % des britanniques, et même 80 % des suédois. Pourtant, dans notre pays, les animaux de compagnie sont un élément important de la vie quotidienne : un foyer sur deux possède au moins un animal domestique. Et le chien est en tête, devançant le chat dans le cœur des français.
Les compagnies d’assurance ce sont spécialisées ces dernières années dans la protection des chiens, et ont mis en place des mutuelles qui leur sont spécifiquement dédiées, afin de répondre aux besoins de maître soucieux d’assurer la protection de leur petit compagnon. Nous pensons qu’il ne faut absolument pas négliger l’aspect médical lorsque vous possédez un animal, et que l’on peut voir l’adhésion à une mutuelle pour chien comme une vraie preuve d’amour pour votre compagnon. Vous pourrez ainsi le couvrir pour des frais afférents aux petites blessures, aux vaccinations et aux rappels, à la prévention santé antiparasitaire,…

Combien ça coûte ?

Les premiers prix sont à seulement cinq euros par mois, et peuvent aller jusqu’à 50 euros. Cela dépend principalement de la race de votre toutou, car il est par exemple assez logique qu’un Berger allemand coûte plus cher en antibiotiques qu’un petit Yorkshire. Il est conseillé d’assurer son chien à partie de l’âge de 2 mois avant son septième anniversaire.

 

Bien choisir sa mutuelle pour chien

Avant de décider la formule à laquelle vous allez souscrire, il est conseillé de vous poser les bonnes questions. Demandez-vous tout d’abord le montant que vous êtes prêt(e)  à « investir » tous les mois. Cherchez également à cerner les besoins précis de votre chien, ce qui vous aidera à choisir une formule adaptée en fonction de sa race, de son âge et de son mode de vie.

Il est important de prendre le temps de bien choisir. Lorsque vous avez choisi une mutuelle pour vous, vous avez surement pris le temps de comparer, sur internet ou avec un professionnel de l’assurance, les diverses offres qui s’offraient à vous. Vous avez choisi une offre en particulier car le prix vous paraissait raisonnable par rapport aux remboursements qu’elle vous offrait. Et bien nous pensons que c’est exactement la même chose pour votre chien. Concernant l’aspect financier, les écarts de tarification peuvent être importants entre les diverses mutuelles. C’est pourquoi il est souvent plus malin d’utiliser un comparateur, qui va vous permettre de voir pour chaque prestation ce que chaque compagnie peut vous offrir, et à quel prix.

 

Les bases du contrat d’assurance

  • Le délai de carence : c’est le délai qui doit obligatoirement se passer entre le jour auquel le contrat est signé, et la date à partir de laquelle la compagnie d’assurance a l’obligation de prendre en charge des soins. Les compagnies ont instauré ce système car il faut savoir qu’au début, beaucoup de maîtres avaient tendance à souscrire une assurance après la survenance d’une maladie chez leur animal, afin de pouvoir faire payer ses soins. Sauf que la loi stipule qu’un contrat d’assurance doit reposer sur l’aléa : c’est-à-dire que lorsque le maître assure son chien, il ne doit pas avoir connaissance d’une maladie qu’il n’aurait pas déclaré. Si la maladie survient, ce n’est que purement « aléatoire » dans le sens où le propriétaire n’est pas responsable, et parce que c’était imprévisible.
    Le délai de carence va avoir tendance à varier entre les diverses compagnies d’assurance : il est de deux jours à un mois. Renseignez-vous bien sur cet élément avant de souscrire un contrat, car s’il arrivait un accident à votre compagnon à quatre pattes avant que le terme du délai de carence ne soit échu, celui-ci ne sera pas couvert pour les dépenses induites par cet accident.
  • Les exclusions : ce sont les maladies qui ne feront pas l’objet d’un remboursement. En effet, pour pouvoir proposer des prix attractifs, les mutuelles ont choisi de ne pas prendre en charge certains types de maladies très couteux (et en général plutôt rares). Du coup, les soins et les hospitalisations induites par certaines maladies héréditaires comme l’atrophie rétinienne, le parvovirus ou encore les maladies de carré. Tout comme la stérilisation, qui est bien trop rarement prise en charge, même si certaines compagnies proposes une enveloppe de 150 ou 200 euros pour une chienne. Par ailleurs, les compagnies d’assurance peuvent décider d’appliquer un plafond annuel aux remboursements : elles ne rembourseront ainsi pas un seul centime au-dessus d’un certain plafond de remboursement.
  • avancement des frais : pas de tiers payant chez les chiens ! C’est à vous de régler tous les frais à votre vétérinaire, qui devra vous fournir une facture en bonne et due forme que vous allez pouvoir présenter à votre compagnie d’assurances. Celle-ci va se charger de vérifier leur conformité, afin de pouvoir éventuellement procéder à un remboursement.
  • les remboursements : si vous souscrivez à une mutuelle pour votre chien, c’est justement pour pouvoir être remboursé. Mais comment ça se passe concrètement ? Vous allez envoyer à votre assureur les factures de soins que vous aura fourni le vétérinaire, et effectuer ainsi une demande de remboursement. Celle-ci devra comporter certaines références propres à votre chien, comme son numéro d’assuré ou encore son nom, afin que la compagnie d’assurance puisse vérifier que votre chien est bien assuré, et à quel hauteur.

Des formules adaptées aux besoins de votre chien

Vous pouvez avoir plusieurs formules de remboursement. Par exemple, chez Santévet :
-Formule light, avec 50 % de prise en charge
-Formule confort, avec 70 % de prise en charge
-Formule confort plus, avec 80 % de prise en charge
-Formule Premium avec 90 % de prise en charge
-Formule optimal avec 100 % de prise en charge

Bien entendu, plus le coût de vos cotisations mensuelles, mieux votre chien sera garanti. Avec une formule Optimal, vous bénéficierez d’une très bonne prise en charge et d’un plafond de remboursement important. Si à l’inverse vous optez pour une formule light, votre chien ne sera prise en charge qu’à hauteur de 50 %, et ça sera donc à vous de payer la différence. Le choix ne dépend que de vous, et il faut vous poser les bonnes questions. Toutefois, ne vous dites pas que parce que votre chien ne vous coûte que très peu en soin tous les mois depuis très longtemps, cela veut dire que ce sera forcément le cas dans les mois à venir. L’avantage de l’assurance pour chien c’est qu’elle vous aide à avoir l’esprit plus léger, et à s’assurer d’être en mesure de payer les frais vétérinaires ou hospitaliers inhérents au soin de votre compagnon.

Comparer les offres d’assurance pour chien

Si vous voulez que votre animal puisse bénéficier de la meilleure couverture possible, nous vous invitons vivement à utiliser un comparateur. Les avantages ? Il y a des centaines d’offres différentes sur internet, et c’est parfois très compliqué de s’y retrouver entre les différents niveaux de garantie et les différents niveaux de prix. Si vous essayez vous-même de comparer toutes les offres disponibles sur le net, cela vous prendrait surement des heures, d’autant plus que certaines mutuelle proposent des services complémentaires que d’autres n’ont pas. Il devient du coup très compliqué de connaître le meilleur rapport qualité/prix, afin de faire son choix au mieux.

Un comparateur d’assurance pour chien va vous permettre de dénicher des offres sur mesure en mettant en relation vos besoins avec les offres proposées par les divers professionnels de la santé pour animaux. Vous pourrez faire votre choix en fonction de plusieurs critères, comme vos exigences, votre budget ou encore les niveaux de remboursement qui sont pratiqués.

Vous allez tout simplement devoir répondre à un questionnaire qui vont vous inviter à renseigner :
-la race de votre chien
-son âge
-le niveau de couverture dont vous voulez qu’il puisse bénéficier
-vos coordonnées, afin que les conseillers puissent vous joindre et vous proposer la meilleure offre

Le comparateur procure divers avantages :
-il est totalement gratuit
-il vous apporte des réponses gratuites et professionnel
-il vous propose le meilleur prix pour une prestation donnée

-vos informations restent confidentielle.

Un dernier conseil, faites bien attention lorsque vous décider de signer un contrat avec une mutuelle. Les exclusions ou encore le délai de carence sont des éléments qui ne doivent en aucun cas être pris à la légère. Sachez qu’au fur et à mesure des années votre chien aura probablement plus besoins en soins qu’il n’en a aujourd’hui, et vous devez donc vous efforcer de faire des projections afin de pouvoir penser sereinement à l’avenir. N’hésitez pas à demander son avis à votre vétérinaire, qui sera le mieux à même de vous dire quel niveau de soins aura besoin votre chien dans les années à venir.